En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
Du 7 juillet au 29 septembre 2018

 

Josette-Marie Lorho

« Depuis de très nombreuses années, je m’intéresse aux philosophies orientales, à la psychanalyse de K.G. Jung et aux rêves, aux sciences modernes avec la physique quantique.

La physique quantique : késako ? Grâce à ses applications (informatique, IRM, GPS, Tokamak, fractales, etc…) nous en avons une idée et Google nous renseigne très bien…  Nous en entendrons parler de plus en plus.

Au cours de mes modestes recherches, j’ai appris qu’il y avait un lien, une correspondance entre ces centres d’intérêt cités plus haut. La poésie en est un.

Les physiciens, les astrophysiciens, les mathématiciens disent que, sur le chemin de la Vérité, on trouve la Beauté qui est elle-même simplicité, économie de moyens. L’Art ne doit pas procéder autrement.

L’univers, l’espace, la terre, l’homme, le ciel donnent un sens spirituel à notre existence.

Dans mes précédentes créations, j’étais classée parmi les Abstraits lyriques.

Depuis un an, s’est opéré, sans intention de ma part, un grand changement et des formes géométriques se sont imposées. Des carrés (rectangles) dans le cercle, des ronds dans le carré, des diagonales, des parallèles. Elles gravitent autour d’un centre où figurent des photographies (en macro) de détails des précédentes créations. C’est un ami vidéaste-photographe qui les a prises à mon insu au cours d’une exposition que nous faisions ensemble.

Sorties d’une clé et tirées sur papier 5 ans après, l’envie m’est venue de les mettre en scène sur une toile.

En voyant certaines d’entre elles, un ami physicien (sculpteur de lumière) m’a dit : « Mais tu as fait un ordinateur ! » et il m’a décrit chaque partie en termes d’informatique (voir le croquis joint). Un ordinateur poétique en quelque sorte…

Jean Lepreux m’accompagne pour cette exposition au Musée Larrey. Ses belles œuvres parmi lesquelles figurent les « Météorites » se sont invitées tout naturellement.     

Nous avions ainsi le titre : « GEOMETRIES DANS L’ESPACE »

C’est simple non ? »

                                                                      Josette-Marie Lorho

Jean Lepreux

« Photographe de formation.

Dès les années 80, travail sur et dans le cristal de roche, éclairé à l'aide de laser et dichroîc.

Expo à l'Exploratorium de San Francisco et au musée d'Oxnard, Californie.

Publicité et évènementiel en Belgique, prises de vues aériennes depuis un zeppelin radiocommandé.

Lancement du « Macbook » d'Apple.

10 ans de Canal+ à Paris etc …. (Space Advertising).

Photo de mode, agence « Model Team » Bxl.

Design de luminaires en collaboration avec « Koska france ».

Créations et fabrication de mobilier et de luminaires.

L'acier est mon matériau de prédilection mais j'aime aussi la pierre.

Mon atelier étant situé dans une marbrerie (la Maison des cailloux à Lannemezan), spécialisée dans les magnifiques marbres des Pyrénées dans lesquels on retrouve toute la puissance de la nature et ses couleurs, je n'ai que l'embarras du choix que ce soit pour le mobilier ou la sculpture.

Ayant la tête dans les étoiles, j'ai toujours été attiré par le cosmos d'où je tire mon inspiration pour des œuvres comme les lunes, les météorites, les galaxies et aussi l'infiniment petit comme les attrape-neutrons.

Vu mon parcours, j'aime inclure de la lumière dans mes œuvres que vous aurez l'occasion de voir je l'espère ».

                                                                             Jean Lepreux